DESSIN DE PRESSE DE PLANTU.

CONCLUSION.

Comme nous avons pu le voir dans ce TPE, la Chine censure son Internet de manière intensive sur tous les sujets pouvant affecter la réputation d'un parti unique: le Parti Communiste Chinois. Les moyens sont nombreux pour bloquer ces informations et les peines des « cyberdissidents » sont connus par les populations chinoises, ce qui permet de dissuader certains individus voulant exprimer leurs idées. Les raisons de la censure sont concrètes et les sujets censurés nombreux.

Pourtant, bien qu'existante sur Internet, la censure perdure dans les autres médias comme la télévision ou les journaux et, elle n'existe pas qu'en Chine mais aussi dans d'autres pays comme la Corée du Nord ou l'Iran (comme vu récemment lors des manifestations contre le gouvernement Iranien où une jeune française a été emprisonnée temporairement pour avoir envoyé des photos de ces manifestations en France) et, selon Reporter Sans Frontières en ce moment, 111 cyberdissidents seraient emprisonnés dans le monde.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire